Les critiques des critiques : j’en ai marre.

Ceci est un billet coup de gueule écrit avec l’humeur qui va avec.

Cela fait maintenant environ 3 ans, que je constate que la mode chez mes collègues game designers/développeurs de jeu (peu importe d’où ils viennent dans le monde) c’est de se moquer des joueurs qui ne recommandent pas un jeu alors qu’ils ont plus d’une centaine heures de jeu dessus (comme on peut par exemple le voir sur Steam, où chaque critique de joueur est accompagnée du temps de jeu de celui-ci).

Les devs en question vont alors se moquer du joueur, parfois en groupe ou de façon publique sur les réseaux sociaux, comme si c’était stupide, débile ou insérez ici d’autres insultes de jouer longtemps à un jeu et de ne pas le recommander au final.

Jusqu’à présent je ne disais rien, j’essayais plutôt de changer de sujet. Mais là, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase :

Sur un groupe FB de devs JV d’environ 20k personnes, une personne vient se moquer de quelqu’un qui a joué 5000 heures à un jeu mais qui… le recommande en le notant 8/10.

« Comment peux-tu donner 8/10 à quelque chose alors que tu as presque 5000 heures de jeu dessus ? »

SÉRIEUSEMENT ?
Parce que 8/10 c’est une mauvaise note maintenant ?

Mettons ça de côté pour se concentrer sur les commentaires négatifs après plusieurs centaines d’heures de jeu : J’ai vu récemment le site d’un game designer qui avait développé un module pour Chrome qui remplace automatiquement les commentaires Steam ayant plus de 24 heures de jeu par « I do not know what I want. » (« Je ne sais pas ce que je veux »)… Je ne vais pas balancer qui c’est, peu importe.

 

Pour comprendre à quel point c’est complètement crétin de se moquer de ce genre de personnes, je vais vous proposer un exercice de mise en situation :

  • Vous passez plus de 50 heures sur un jeu et… (cliquez pour tirer aléatoirement un nombre allant de 1 à 8) :
    1. Le jeu change de public cible, vous excluant.
    2. L’équilibrage change complètement, rendant le jeu très déséquilibré.
    3. Le jeu devient pay-to-win.
    4. Au fur et à mesure que vous montez dans le classement, vous vous rendez compte que le jeu n’est pas du tout équilibré.
    5. La victoire devient plus dépendante de la chance que de votre façon de jouer.
    6. Depuis le début le jeu souffre d’un gros point noir dont beaucoup de gens se plaignent, mais les devs s’en tamponnent.
    7. Des bugs in-game empêchent soudainement votre progression.
    8. Le jeu se met à avoir des problèmes de stabilité, crasher ou ne plus se lancer pour beaucoup de gens, mais les devs ne font rien.

Vous recommanderiez le jeu dans ce cas-là vous ? Ben non. Il y a même des chances que votre critique soit plutôt développée et qu’en ayant passé autant de temps sur le jeu, vous le connaissiez mieux que les développeurs.

Parce que le plus marrant dans l’histoire, c’est que c’est ça : beaucoup de commentaires qui ne recommandent pas les jeux après autant d’heures sont plutôt fournis, construits, parlent des nombreux bons côtés qui justifient ce temps d’heures de jeu, tout en exprimant la frustration finale qui explique qu’il n’est pas recommandé… mais non, c’est plus marrant de tout remplacer par « je sais pas ce que je veux ! » *roflolmaomdrxptdrjpp*

 

Exercice suivant :

  • Imaginez que vous sortiez un jeu et que vous y receviez deux mauvaises critiques :
    1. Un long post explicatif de ce que le joueur aime et n’aime pas, avec 300 heures de jeu au compteur.
    2. « ce jeu ilé tro nul looool », 8 minutes de jeu.

Lequel vaut votre attention la plus particulière ?
A un moment donné, vous ne vous diriez pas que si après 300h de jeu, une personne décide finalement de ne pas recommander votre jeu c’est que l’élément qui le pousse à faire ça doit être ÉNORME pour réduire à néant ces JUSTEMENT 300 HEURES de jeu ?

 

Dernier exercice :

  • Vous cherchez un jeu. L’un d’entre eux vous fait de l’oeil, les vidéos sont sympas, les screenshots aussi et vous décidez de regarder les commentaires pour voir ce que les gens en pensent. Là vous trouvez deux critiques :
    1. Un joueur le recommande, en disant que ce jeu est trop fun wouhou. 5 heures de jeu.
    2. Un joueur ne le recommande pas avec un long post explicatif de ce que le joueur aime et n’aime pas, avec 300 heures de jeu au compteur.

Vous accorderiez plus d’importance auquel des deux ?
Eh bien les joueurs sont probablement comme vous, ils vont porter plus d’attention aux commentaires avec un long temps de jeu dessus, parce que instinctivement ils se disent « ah, lui il connaît le jeu. »

Vous vous rappelez l’histoire du module de Chrome que j’ai mentionné en début d’article ? Celui qui remplace les avis sur Steam par « I do not know what I want » quand le temps de jeu est supérieur à 24h. Je vous laisse juger ces détails que j’ai entourés en vert sur les screenshots de l’auteur :

80% des gens trouvent ces avis utiles. Fais-en ce que tu veux.

 

CONCLUSION

Les joueurs qui jouent beaucoup à un jeu tout en les notant mal, ce sont bien souvent LES PLUS IMPORTANTS. Ceux qui permettent de se remettre en question, de prendre du recul sur notre création, de nous donner les clés pour un meilleur équilibrage, ou que sais-je encore. Ce sont les personnes avec qui ça vaut généralement le coup d’aller échanger en direct.

Ainsi pour répondre à la question de ce membre sur FB : « Comment peux-tu donner 8/10 à quelque chose alors que tu as presque 5000 heures de jeu dessus ? ».
Eh bien c’est écrit dans son commentaire, si tu l’avais lu. Règle les problèmes de contrôle au clavier et les bugs des ombres qui disparaissent quand le jeu est au-dessus de 60 FPS et ce sera probablement un 10/10.